400_TA_Strasbourg2

Recours en annulation du permis

400_TA_Strasbourg2Jacques Cordonnier, l’association Forum d’Alsace et treize habitants du quartier de la Meinau ont déposé le 19 novembre 2014 un recours en annulation du permis de construire accordé deux mois plus tôt à la Confédération islamique Millî Görüs. Ce qui paraît incroyable, c’est que ce soit le seul recours contentieux qui ait été introduit. Cela veut dire qu’aucun élu du FN, de l’UMP ou de l’UDI n’ait estimé qu’il fallait réagir et s’opposer à ce projet démesuré.

Il y a pourtant de quoi s’opposer. Le maire de Strasbourg et son adjoint Alain Jund veulent à tout prix faire passer en force un  permis qui est entaché d’irrégularités et d’illégalité.

Ce permis ne respecte pas les prescriptions du PPRI (Plan de prévention du risque inondation) ; en effet, le terrain est situé en zone inondable et ses prescriptions s’imposent à tous.

La hauteur limite prévue au plan d’occupation du sol dans cette zone est de 18 mètres. Or les Turcs et Roland Ries veulent imposer une coupole de 26 mètres de haut et des minarets qui culminent à 44 mètres. Ces minarets, juste en face du Lycée Couffignal et visibles de l’autoroute, seraient alors les emblèmes de la laïcité vue par la mairie socialiste ?

En outre, il est choquant de constater que les Architectes des Bâtiments de France aient laissé passer un édifice pour le moins inattendu dans le paysage strasbourgeois. Ils sont pourtant très pointilleux lorsqu’un particulier veut changer la clôture ou le crépis de sa maison, ou installer un Velux dans le toit de son immeuble.